Adopter une alimentation anti-varices

Sommaire

 

Les varices touchent les veines superficielles des jambes qui se dilatent et deviennent apparentes en prenant généralement une coloration bleutée. Elles provoquent également douleurs diffuses et gêne. Le point sur le rôle de l'alimentation pour lutter contre les varices.

Aliments contre les varices

Certains aliments vont exercer un rôle protecteur au niveau des parois veineuses. Ce sont ces aliments qu'il faudra ajouter à votre alimentation de base.

Antioxydants

Les antioxydants permettent de contrer les effets des radicaux libres produits par l'organisme, à l'origine du vieillissement et de la dégénérescence cellulaire.

En consommant les aliments suivants, vous limitez la dilatation des veines superficielles des jambes, et donc l'apparition de varices :

  • Les aliments riches en vitamine C : cette vitamine possède un effet veinotonique, c'est-à-dire qu'elle aide à renforcer la tonicité de la paroi des veines, qui sont fortement distendues en cas de varices. On en trouve dans les fraises, oranges, kiwis, citrons, choux, etc.
  • Les aliments riches en vitamine E : les noix, les céréales, le beurre, les œufs, les huiles végétales et particulièrement l'huile d'onagre, etc.
  • Les flavonoïdes : avec leurs propriétés vasculoprotectices et veinotoniques, ils réduisent la perméabilité des vaisseaux sanguins. On en trouve dans le citron, le thé vert et thé noir, le vin rouge (à consommer avec modération), les oignons, les pommes, etc.

Zinc et sélénium

Contre les varices, consommez des légumes secs et fruits de mer enrichis en :

  • Sélénium, qui s'associe à la vitamine E et permet de préserver le capital veineux du corps. On en trouve surtout dans les noix, les graines, les viandes comme le porc, l'agneau et le gibier, dans les poissons et crustacés et dans les céréales.
  • Zinc, qui a des vertus protectrices pour les vaisseaux. Les poissons, mollusques et crustacés tels que l'huître et la langouste sont les aliments les plus riches en zinc avec l'agneau, le veau, le gibier et le bœuf.

Fibres

De par leur richesse en fibres, les légumes, fruits, céréales semi-complètes ou complètes participent à la qualité du sang et faciliteront le retour veineux. Il est quoi qu'il en soit recommandé de consommer minimum 5 fruits et légumes par jour, des légumes secs au moins deux fois par semaine et des produits céréaliers complets au moins une fois par jour.

Adaptation du mode de vie

Le surpoids et l'obésité sont des facteurs d'aggravation des symptômes. On privilégiera donc :

  • une alimentation variée afin de maintenir un poids non excédentaire ;
  • une activité physique suffisante (au moins 30 minutes par jour à une certaine intensité), à la fois pour le poids et pour la circulation sanguine.

Envie d'aller plus loin sur la question ?

Ces pros peuvent vous aider