Opération des varices

Écrit par les experts Ooreka

 

Il existe différentes opérations des varices : stripping, traitements endovasculaires, phlébectomie et ASVAL.

Le stripping et la phlébectomie sont des chirurgies assez anciennes et connues, mais d'autres comme l'ASVAL et les traitements endovasculaires tendent à se répandre, grâce à leur technique non invasive.

Opération des varices : le stripping

Le stripping est l'opération des varices la plus connue et la plus pratiquée en France.

Le stripping des varices consiste à arracher la veine malade principale, ainsi que toutes les veines reliantes, entre la varice et les veines profondes. Le stripping comprend :

  • un éveinage : extraction des veines superficielles,
  • une crossectomie : ablation d'une partie de la veine saphène.

Elle est basée sur le principe suivant :

  • Retirer la veine malade permet de supprimer le reflux sanguin, c'est à dire, le fait que le sang ne remonte pas vers le cœur et stagne.
  • Normalement, le sang circule de bas en haut et de la superficie vers les veines plus profondes, par le biais de veines reliantes superficielles.
  • Pour les patients atteints de varices, le sang s'accumule dans la veine saphène inférieure et les veines superficielles en périphérie.
  • Lorsque l'on retire la varice responsable du reflux et ses reliantes, la circulation se rétablit automatiquement dans les veines plus profondes.

Depuis la mise au point des traitements endovasculaires, le stripping n'est envisagé qu'en dernier recours, car c'est une chirurgie invasive et radicale pour la veine saphène. Néanmoins, des études ont mis en évidence sa supériorité sur le long terme dans le cadre du traitement de la grande veine saphène.

Traitements endovasculaires des varices

Les traitements endovasculaires sont une bonne alternative au stripping ou à la phlébectomie. Il s'agit de supprimer les varices de l'intérieur, sans avoir à les retirer.

Laser endoveineux

L'opération des varices au laser endoveineux a été mise au point vers la fin des années 1990. C'est aujourd'hui une technique de référence dans le traitement des varices.

Elle consiste à détruire la varice par la chaleur, grâce à une fibre optique de très petit calibre. Le laser chauffe la paroi veineuse et détruit la varice. La veine variqueuse cicatrise, se fibrose et disparaît.

Ce traitement est efficace pour les varices superficielles et les branches secondaires : du type varicosités ou couperose. C'est aussi le traitement de choix pour l'occlusion de la petite veine saphène.

Sclérothérapie

La sclérothérapie consiste à injecter un produit sclérosant à l'intérieur de la varice, grâce à une aiguille ou un cathéter. La position de l'aiguille est contrôlée tout au long de l'intervention par échographie.

Le mélange injecté directement dans la veine provoque un durcissement, puis une rétractation de la varice, qui va se scléroser. C'est un traitement non invasif, qui offre des résultats durables sur les varices de petits calibres.

Radiofréquence

La technique de radiofréquence, aussi appelée closure, est relativement récente. Elle consiste à introduire un cathéter dans la varice, au bout duquel est positionnée une électrode.

Cette électrode provoque une rétractation des fibres collagènes qui constituent la paroi de la veine. Le diamètre de la partie de veine traitée diminue et elle finit par s'obstruer complètement.

Opération des varices : phlébectomie

La phlébectomie a été spécialement conçue pour traiter les varices de moyens et gros calibres, ainsi que les varices très étendues.

La phlébectomie a été mise au point dans les années 1950. Très vite, elle a été utilisée à des fins esthétiques, pour éliminer les grosses varices disgracieuses. L'avantage de cette technique est qu'elle s'adapte parfaitement aux varices étendues et peut être pratiquée sur des personnes âgées.

La phlébectomie est basée sur le même principe que le stripping. Il s'agit d'extraire la veine malade ou une partie seulement, à l'aide de petits crochets adaptés. Le médecin effectue des petites incisions (environ 2 mm) pour insérer les crochets et extraire les veines. Le risque de récidive est nul puisque la varice a été retirée. En revanche, l'intervention n'empêche pas la formation d'autres varices.

Opérer varices : méthode ASVAL

La Méthode ASVAL (Ablation Sélective des Varices sous Anesthésie Locale) est une technique innovante, qui consiste à retirer les varices, en préservant au maximum le capital veineux et la veine saphène.

La méthode ASVAL est le résultat d'une nouvelle approche thérapeutique de l'insuffisance veineuse. Elle consiste à traiter les varices tout en préservant le capital veineux.

Elle est basée sur le principe suivant : les veines superficielles, juste en surface de la peau, sont responsables de la formation des varices.

Selon la méthode ASVAL, la veine saphène, chargée de doubler la circulation sanguine dans les membres inférieurs, n'est donc pas à l'origine de la maladie variqueuse. Il faut donc éliminer en priorité les veines variqueuses de surface et préserver au maximum le capital veineux et la veine saphène.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !