Traitements endovasculaires

Écrit par les experts Ooreka

 

Les traitements endovasculaires des varices représentent une bonne alternative au stripping ou à la phlébectomie. Il s'agit de supprimer les varices de l'intérieur, sans avoir à les retirer.

Il existe plusieurs types de traitements endovasculaires : la sclérothérapie, le laser endoveineux et la radiofréquence. Moins douloureux et peu contraignants, ils offrent d'excellents résultats.

Types de traitements endovasculaires

La sclérothérapie

La sclérothérapie consiste à injecter un produit sclérosant dans la varice pour la supprimer.

La sclérothérapie consiste à injecter un produit sclérosant à l'intérieur de la varice, grâce à une aiguille ou un cathéter. La position de l'aiguille est contrôlée tout au long de l'intervention par échographie.

Le mélange injecté directement dans la veine provoque un durcissement puis une rétractation de la varice, qui se sclérose. C'est un traitement non invasif, qui offre des résultats durables sur les varices de petits calibres.

Le laser endoveineux

L'opération des varices au laser utilise la chaleur du laser pour détruire la paroi de la varice de l'intérieur.

Le laser endoveineux émet une fibre optique de très petit calibre. Cette fibre, introduite dans la varice, transporte la lumière du laser et la délivre à son extrémité, où elle est transformée en chaleur.

La chaleur se propage dans le sang, puis dans la paroi veineuse. La température du vaisseau sanguin atteint les 60 ou 70 degrés. Les protéines qui constituent la paroi sont alors détruites définitivement et la varice se rétracte.

Le traitement au laser est efficace pour les varices superficielles et les branches secondaires : du type varicosités ou couperose. Les résultats sont immédiats et le risque de récidive est très faible. Un des avantages de cette méthode est qu'elle peut aussi être pratiquée sur des sujets faibles ou âgés.

Le laser endoveineux étant une technique de plus en plus utilisée, la Haute autorité de santé a recommandé sa prise en charge par l'Assurance maladie en décembre 2016 pour le traitement de varices avec incontinence et expression clinique intéressant :

  • la grande veine saphène au-dessus du tiers moyen de la jambe ;
  • ou la petite veine saphène au-dessus du tiers inférieur de la jambe.

Bon à savoir : le laser endoveineux est le traitement à privilégier en première intention dans le cadre de l'occlusion de la petite veine saphène. Il n'est en revanche pas supérieur au stripping dans le traitement de la grande veine saphène.

La radiofréquence

Le traitement par radiofréquence utilise l'énergie thermique pour détruire la varice de l'intérieur.

La technique de radiofréquence, aussi appelée closure, est relativement récente. La méthode consiste à introduire un cathéter dans la varice, au bout duquel est positionnée une électrode. Le cathéter est introduit par ponction percutanée ou par une petite incision à la cheville ou au mollet.

L'électrode introduite entraîne une rétractation des fibres collagènes qui constituent la paroi de la veine. Le diamètre de la partie de veine traitée diminue et elle finit par s'obstruer complètement.

L'intervention se pratique sous anesthésie locale. Il n'y a malheureusement pas encore assez de recul sur cette méthode pour pouvoir en évaluer les risques de récidive, mais les résultats immédiats sont plutôt concluants.

Avantages de cette opération

Les traitements endovasculaires présentent de nombreux avantages par rapport au stripping et à la phlébectomie.

  • pratiquement indolores ;
  • résultats rapides et durables ;
  • peu ou pas de récidive ;
  • pas d'hospitalisation ;
  • pas d'anesthésie générale ;
  • pas d'arrêt de travail ;
  • peu ou pas de cicatrices (de l'ordre du millimètre) ;
  • pas de préparation préalable ;
  • peut être pratiqué sur des personnes fragiles et âgées ;
  • peut être pratiqué en cabinet médical.

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !