Traitements des varices

Écrit par les experts Ooreka

Il est important de traiter les varices, afin d'éviter qu'elles ne s'étendent et se multiplient. Les traitements contre les varices sont à la fois curatifs et préventifs.

Traitements médicamenteux et remèdes contre les varices

Traitements des varices

Lorsque la varice ne présente pas de risques de complications, certains traitements médicamenteux ou remèdes suffisent à atténuer les symptômes et limiter leur développement.

Traitements médicamenteux

Il existe 2 types de médicaments pour soulager et prévenir les varices:

  • Les veinotoniques :
    • Ils renforcent la paroi des veines et évitent en partie leur dilatation.
    • Ainsi, les veinotoniques soulagent de nombreux symptômes comme l'œdème variqueux, les jambes lourdes ou la fatigue.
    • Ils peuvent être combinés à des anti-inflammatoires et des antalgiques pour diminuer l'œdème et soulager les douleurs.
  • Les anticoagulants :
    • Ils empêchent le sang de former des caillots dans les veines.
    • Si un caillot s'est déjà formé, les anticoagulants permettent de limiter son extension et sa migration.
    • Ils évitent ainsi certaines complications graves du type para-phlébite, embolie pulmonaire, etc.

Remèdes non médicamenteux

Il est possible de soulager, traiter ou prévenir l'apparition de varices par le biais de remèdes naturels :

  • La phytothérapie :
    • Certaines plantes médicinales ont prouvé leur efficacité contre les varices comme la vigne rouge, le fragon épineux, le marron d'Inde, le cyprès, le lamier blanc ou la myrtille.
    • Il est possible les prendre sous forme de gélules, de gouttes ou de pommades.
  • L'homéopathie : elle s'attaque directement aux symptômes ressentis :
    • Aesculus pour les jambes lourdes ;
    • Hamamélis pour la contusion des membres inférieurs ;
    • Arnica pour les problèmes circulatoires ;
    • Ambra Grisea pour les fourmillements ;
    • Sulfur pour la sensation de chaleur ;
    • Cactus pour la sensation de compression, etc.
  • Les bas de contention : ils ne permettent pas de traiter directement l'insuffisance veineuse, mais soulagent efficacement les symptômes : jambes lourdes, enflures, démangeaisons, etc.

Chirurgie mini-invasive des varices : traitements endovasculaires

Les traitements endovasculaires des varices sont une bonne alternative à l'opération chirurgicale des varices. Moins douloureux et peu contraignants, ils offrent d'excellents résultats.

Différents traitements endovasculaires

Les traitements endovasculaires visent à supprimer les varices de l'intérieur, sans avoir recours à une extraction.

  • Sclérothérapie : traitement qui consiste à injecter un produit sclérosant, mélangé à un anesthésiant, à l'intérieur de la veine.
    • Le mélange provoque un durcissement et une rétractation de la varice, qui va se scléroser.
    • C'est un traitement non invasif, qui offre des résultats durables sur les varices de petits calibres.
  • Saser endoveineux : traitement qui consiste à chauffer la varice à l'aide d'un laser et d'une fibre optique de très petit calibre.
    • Le laser chauffe la paroi veineuse et détruit la varice. La veine variqueuse cicatrise, se fibrose et disparaît.
    • C'est un traitement efficace sur les varices superficielles et les branches secondaires.
  • Radiofréquence : traitement qui consiste à détruire la varice par énergie thermique.
    • Une électrode est introduite à l'aide d'un cathéter. Elle entraîne une rétractation des fibres collagènes qui constituent la paroi de la veine.
    • Le diamètre de la partie de veine traitée rétrécit et elle finit par s'obstruer complètement.

Avantages

Les traitements mini-invasifs présentent de nombreux avantages par rapport à la chirurgie des varices :

  • pratiquement indolores ;
  • résultats rapides et durables ;
  • pas d'hospitalisation ;
  • pas d'anesthésie générale ;
  • pas d'arrêt de travail ;
  • peu ou pas de cicatrices (de l'ordre du millimètre) ;
  • pas de préparation préalable.

Chirurgie des varices

  • Phlébectomie : technique employée pour retirer des portions de varices moyennes et importantes à l'aide d'un crochet, par de petites incisions (environ 2 mm).
    • Elle s'effectue sous anesthésie locale.
    • Il est nécessaire de porter ensuite des bas de contention pendant plusieurs semaines.
  • Stripping : c'est la méthode la plus connue et la plus répandue.
    • Elle consiste à enlever la veine saphène en pratiquant deux incisions : une à la cheville, l'autre au pli de l'aine.
    • Parallèlement, toutes les petites veines variqueuses, formées à partir de la veine principale, sont supprimées elles aussi.
    • La circulation sanguine se rétablit alors dans les veines plus profondes.
    • Cette technique se pratique sous anesthésie générale.
  • Méthode ASVAL : Ablation Sélective des Varices sous Anesthésie Locale.
    • Elle consiste à retirer les veines variqueuses irrécupérables, grâce à un crochet et des micro-incisions.
    • Le principe de l'ASVAL est de préserver au maximum le capital veineux et la veine saphène.
    • C'est une méthode chirurgicale douce qui ne nécessite pas d'hospitalisation.

Attention : la suppression des varices ne protège pas du risque de récidive.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JC
jean chardon

ostéopathe eurost do , adhérent de l'union fédérale des ostéopathes

Expert

dr hédi belhoula

méd. gle, méd. de famille, homéo, phyto, mct | cabinet médical

Expert

sylvie voullemier

expert relation corps / mental | coach professionnel à marseille

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !