Varices de grossesse

Écrit par les experts Ooreka

 

Que sont les varices de grossesse ?

Pendant la grossesse, la femme enceinte est soumise à de fortes variations hormonales et à une pression importante au niveau des veines. Ces facteurs entraînent l'apparition de varices de grossesse.

Pourquoi des varices se forment-elles pendant la grossesse ?

Pour la grande majorité des femmes, la grossesse entraîne la formation de varices.

Formation des varices grossesse

Pendant la grossesse, l'utérus fait pression sur les veines du pelvis et sur la veine cave inférieure.

  • La veine cave est une large veine médiane, chargée de faire remonter le sang des membres et des organes vers le cœur.
  • À mesure que le bébé grandit, la pression sanguine augmente.

De même, la femme enceinte est soumise à de fortes variations hormonales :

  • L'augmentation de la progestérone entraîne un assouplissement des parois veineuses.
  • Les veines se chargent alors de sang et enflent.

Du fait de l'augmentation de pression dans les veines, des variations hormonales et du poids du bébé, des varices peuvent apparaître.

Localisation des varices de grossesse

Théoriquement, les varices de grossesse peuvent se former partout. Le plus souvent, elles apparaissent :

  • Le long des jambes (varices aux jambes) : là où le sang a plus de mal à remonter vers le cœur.
  • Au niveau de la vulve ou du périnée à cause du poids du bébé : on parle de varices pelviennes.

Risques des varices grossesse

L'insuffisance veineuse chronique est accentuée par la grossesse. Les femmes enceintes souffrant de cette pathologie ont beaucoup plus de risques de développer des varices. À noter : l'absence de varices pendant la première grossesse ne protège pas pour les suivantes.

Parfois, les varices grossesse peuvent être douloureuses, mais elles sont rarement la source de complications graves. Elles sont avant tout inesthétiques, mais disparaissent généralement quelque temps après l'accouchement.

Varices de grossesse : ectasies

La plupart des varices de grossesse disparaissent quelque temps après l'accouchement : on parle d'ectasie.

Les varices développées au cours de la grossesse peuvent être :

  • des ectasies : dilatations non permanentes et physiologiques, qui disparaissent dans les 3 ou 4 mois suivant l'accouchement ;
  • des varices traditionnelles : dans ce cas, elles persistent après l'accouchement. Elles sont alors permanentes et irréversibles. La patiente peut envisager un traitement s'il le souhaite.

Prévention des varices de grossesse

Pour limiter l'apparition de varices de grossesse ou tenter de les minimiser, la femme enceinte doit éviter toute pression au niveau des jambes. Pour cela, plusieurs gestes quotidiens suffisent :

  • Faire un peu d'exercice : une petite ballade aide le sang à circuler et évite qu'il ne stagne dans les jambes.
  • Surélever les jambes le plus souvent possible : cette position aide le sang à circuler en direction du cœur.
  • Dormir ou s'allonger toujours du côté gauche :
    • La veine cave responsable de la majorité des varices se situe du côté droit du corps.
    • S'allonger sur le côté gauche limite la pression de l'utérus sur la veine cave et diminue la pression sanguine au niveau des membres inférieurs.
  • Mettre des bas de maintien la journée, dès le réveil :
    • De simples bas suffisent à éviter que le sang ne s'accumule dans les jambes.
    • Pour les personnes déjà atteintes de varices, des bas de contention peuvent être prescrits par un médecin.
  • Éviter de piétiner ou de rester trop longtemps debout statique.
  • Ne pas croiser les jambes en position assise.
  • Surveiller son poids : même enceinte, le surpoids représente un facteur de risque supplémentaire.

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !